Concert « Petites » Symphonies, Grand Concerto >

Concert

du 20

Nov.

au 27

Nov.

orchestreOrchestre de Picardie

directeur musicalArie van Beek

violon Yossif Ivanov

musique symphonique

Johann Christian Bach

Sinfonia n°2 en si bémol majeur op.18

Ludwig van Beethoven

Concerto en ré majeur pour violon et orchestre op.61

Franz Schubert

Symphonie n°6 en do majeur D.589

« Petite » la Symphonie n°6 de Franz Schubert ? Cette appellation ne lui a en fait été donnée que par comparaison avec la Symphonie n° 9, l’ultime, « la Grande », dans la même tonalité  de do majeur. Pour le reste, le jeune compositeur, certes influencé par Beethoven et par Rossini (ce dernier très à la mode dans la Vienne de 1817), continuait à tracer son chemin symphonique personnel : les  charmes contrastés, mais toujours inimitables, des deux mouvements initiaux, un Scherzo d’ampleur beethovénienne, un Finale apparemment bon enfant mais déjà emporté dans cette « pulsation infinie » qui sera celle de la future Neuvième Symphonie.

Autre « petite symphonie », du moins selon les critères romantiques, la Sinfonia en si bémol de Johann Christian Bach fut également utilisée, selon les usages de l’époque, comme  ouverture à l’opéra Lucio Silla, crée en 1775 à Mannheim. L’exceptionnelle fermeté d’écriture et la beauté mélodique de cette page  impressionnèrent vivement Mozart. Au point qu’il s’en inspira  dans un de ses airs de soprano les plus enchanteurs : le fameux « Ruhe sanft  » de  Zaïde (1780).

Sa dimension inaccoutumée (45 minutes…) ne fut pas la seule innovation que représenta l’unique concerto pour violon de Ludwig van Beethoven. Son ampleur symphonique, sa noblesse de style, le rôle inhabituel qu’y jouent les timbales (sorte de sourd contrepoint rythmique au merveilleux chant du violon) déroutèrent la critique lors de la création à Vienne en 1806. Et ce n’est qu’à partir de 1844, quand l’illustre virtuose Joseph Joachim l’inscrivit à son répertoire, que l’œuvre prit la place qui lui revient parmi tous les autres concertos pour violon : la première.

Le concert aux Invalides est joué dans le cadre du Cycle Lauréats des Victoires de la Musique Classique et sera retransmis sur Radio Classique.

Durée : 1h20 avec entracte

⇣ Cliquer sur la salle

mardi 20 novembre20h30
Chimay

Grand Place - Rue Fromenteau 6460 Chimay, Belgique

03 23 58 81 33

Site internet >

mardi 27 novembre20h00
Paris