chef assistant Jonas Ehrler
violon Mona Brihmat
trompette Vincent Herfroy
avec la participation de Lauréats de la promotion 2018

musique symphonique

Gioacchino Rossini
L'Italienne à Alger - ouverture
Felix Mendelssohn
Concerto pour violon et orchestre en mi mineur op.64 - 2ème et 3ème mouvements
Camille Saint-Saëns
Concerto pour violon n°3 - 2ème et 3ème mouvements
George Gershwin
But Not For Me (arrt : Riccardo Del Fra)
Cole Porter
Love For Sale (arrt : Riccardo Del Fra)
Richard Rodgers
My Funny Valentine (arrt : Riccardo Del Fra)

Toujours irrésistible de brio et de couleurs orchestrales, la célèbre ouverture de L’Italienne à Alger marquera le coup d’envoi de la soirée de gala consacrée aux jeunes talents du Conservatoire à Rayonnement Régional d’Amiens Métropole.

Le violon romantique y sera à l’honneur avec de larges extraits de deux concertos inégalement connus et dont la comparaison s’avère plutôt instructive.

Œuvre de maturité en effet, le merveilleux Concerto en mi mineur de Felix Mendelssohn (1844) peut, par sa fraicheur d’esprit inégalable, être considéré comme le concerto de jeunesse par excellence. A l’inverse,  c’est un Camille Saint-Saëns seulement âgé de 24 ans qui compose en 1859 une  partition pour violon et orchestre, déjà très maitrisée mais dont la spontanéité ne semble pas la qualité première. Pourtant, avec sa ligne soliste élégante et efficace (l’œuvre est dédiée au fameux Pablo de Sarasate) ce court Concerto en la majeur  ne constitue pas moins  une agréable découverte.

D’émouvantes évocations de Chet Baker résonneront en seconde partie du concert. Les arrangements sont signés du contrebassiste et compositeur Riccardo del Fra (qui travailla avec le maître) et l’on attend beaucoup du feeling du jeune soliste abordant certains des standards favoris du grand trompettiste de jazz, disparu en 1988.