Orchestre de Picardie
Le directeur musical

De Mozart à Boulez, en passant par Léo Ferré ou la musique de films, c’est un peu « la musique en tous ses états » que je vous présente pour la nouvelle saison de notre Orchestre. J’espère en tous cas qu’elle vous apportera beaucoup de joies et de multiples occasions de belles découvertes.

Vous y retrouverez les grandes œuvres classiques, romantiques et modernes de notre patrimoine symphonique dans des programmes variés dont plusieurs consacrés à des thèmes particuliers comme la musique américaine, la musique tzigane et klezmer ou encore un concert autour des grands compositeurs français de cinéma…

La musique d’aujourd’hui y tiendra également une place importante, en premier lieu avec la création mondiale d’un concerto pour clarinette de Pascal Zavaro, compositeur en résidence tout comme Bernard Cavanna. Plus avant, les noms de Pierre Boulez, John Adams, Benjamin Ellin, Michaël Levinas, Philip Glass, Osvaldo Golijov ou Dominique Probst montreront toute l’importance que j’attache à la diffusion de ce répertoire.

En ce qui concerne les chefs invités je voudrais d’abord souhaiter la bienvenue à mes confrères d’autres orchestres français, Laurent Petitgirard, Samuel Jean et Jean-François Heisser. Mon compatriote Hans Leenders et des « habitués » de notre formation comme Nicholas Milton, Julien Leroy et Benjamin Ellin nous feront également l’honneur de leur participation, de même que l’altiste Maxim Rysanov qui poursuit désormais une prometteuse carrière de direction d’orchestre.

Du côté des solistes, je me réjouis d’accueillir de magnifiques artistes comme Laurent Korcia, Henk Neven, David Krakauer, David Rowland et l’accordéoniste Pascal Contet. Mais aussi les pianistes Alexandre Kantorow et Guillaume Vincent, le trompettiste Romain Leleu, la violoniste américaine Tai Murray, le clarinettiste Julien Hervé, le hautboïste Ilyes Boufadden Adloff lauréat du concours BetheONE, qui sauront illustrer par leur remarquable talent notre engagement en faveur des jeunes interprètes.

Enfin, les solistes de l’Orchestre seront cette année encore sollicités, notamment dans deux grands concertos du répertoire, Ibert et Schumann. On pourra aussi retrouver les musiciens dans une très riche saison de musique de chambre.

D’autres moments forts sont prévus, avec des projets émouvants et originaux autour du centième anniversaire de la fin de la première guerre mondiale. Ainsi en octobre, un hommage aux femmes qui se sont vouées aux soins des blessés permettra notamment d’entendre des pièces de compositrices françaises de l’époque ; en avril pour ANZAC Day avec le concours du Jenaer Philharmonie et de chœurs français et australien, on proposera une création à la mémoire des soldats australiens et des victimes civiles.

Enfin, toujours en relation avec ces commémorations de 1918, en mai au Festival de Brighton je dirigerai l’Orchestre de Picardie et le Britten Sinfonia réunis dans l’immense War Requiem de Benjamin Britten, le chef-d’œuvre pacifiste et universel du XXème siècle.

Ces événements exceptionnels me donnent ici l’occasion de saluer les nombreux projets que l’Orchestre mène dans le cadre du réseau européen d’orchestres ONE®. Ces coopérations permettent de multiples ouvertures artistiques. Parmi les autres projets réalisés dans ce cadre, je voudrais citer la création mondiale d’un film d’animation sur le célèbre « Young person’s guide to the orchestra » de Benjamin Britten que nous présenterons au jeune public en ciné-concert.

Nous poursuivrons par ailleurs notre collaboration avec le CRR d’Amiens Métropole, l’Université de Picardie Jules Verne pour Musique au campus, l’Opéra de Lille avec l’incroyable Roi Carotte d’Offenbach ! Nous inaugurerons un partenariat avec l’Orchestre National d’Ile de France et l’Orchestre National de Lille pour une mutualisation favorisant l’insertion professionnelle de jeunes chefs d’orchestre avec, pour cette saison, l’engagement de Léo Margue comme chef assistant.

Au chapitre des déplacements hors Hauts-de-France, outre le Festival de Brighton et des concerts à Lyon dans la Biennale musique en scène, nous poursuivrons notre saison parisienne avec deux concerts aux Invalides.