Orchestre de Picardie
Le Président

VOYAGES ET OUVERTURES, RAPPROCHEMENTS ET PARTAGES.

L’homme de Neandertal aimait-il la musique ? Une certitude quelque 60 000 ans plus tard, l’Orchestre de Picardie donnera, cette année, à Abbeville, Soissons et Creil, un concerto pour flûte néandertalienne. Pour autant, Arie van Beek et les musiciens de l’Orchestre de Picardie ne cherchent cependant pas l’inspiration dans la nuit des temps. Au contraire, leur capacité à voyager dans le temps et dans les répertoires leur vaut, en effet, d’allier fémur d’ours des cavernes et smartphones avec un chœur numérique programmé à Paris et en région.

Les rapprochements valent tout autant pour les publics. De Zlín, en République tchèque, à Brouchy, petit village de la Somme, du Réseau ONE® seul exemple en France et en Europe d’une telle coopération internationale, à l’éveil proposé dans les collèges de l’Aisne, d’une présence remarquée à l’Opéra de Lille à l’hommage rendu aux martyrs de la bataille de la Somme, l’Orchestre de Picardie choisit d’élargir ses horizons jusqu’à signer le premier PACTe des Hauts-de-France avec l’Orchestre National de Lille.

De l’ancien au Nouveau siècle, de l’Académie européenne d’orchestre au concert des Prodiges de France 2, avec les chefs et les solistes invités, cette nouvelle saison est, incontestablement, celle des rapprochements et des partages.

Et s’il fallait encore appeler quelques têtes d’affiches pour accroître le rayonnement d’un orchestre aussi interrégional qu’international, Mozart, Beethoven, Cavanna, Haydn, Schubert, Brahms, Mendelssohn, Prokofiev, Britten, Zavaro et Vivaldi répondront présents. Tant il est vrai que l’on ne refuse rien, ou presque, à Arie van Beek, à Rose Lowry et à leurs musiciens dès lors qu’il s’agit d’ouvrir les esprits et les cœurs, de rapprocher les publics et de partager les émotions.

 

Jean-Jacques THOMAS

Président de l'Orchestre de Picardie

Maire d'Hirson