Marlène Assayag >

Marlène Assayag

soprano

Site Internet

Après des études de flûte à bec, piano et harmonie, Marlène Assayag découvre l’art lyrique en interprétant, à 14 ans, le rôle-titre de l’opéra pour enfants de Nicolas Bacri Fleur et le miroir magique ; elle décide alors de se consacrer au chant.

Elle obtient également de nombreuses récompenses : 1er Prix du Concours de l’UFAM, Prix de Concert de la Schola Cantorum en 2008, 1er Prix et Prix du Public du Concours International « Symphonies d’Automne » de Mâcon, Prix de la Mélodie au Concours UPMCF Honneur en 2013, Prix d’interprétation au Concours Armel Opera Competition en 2015 et 3ème Prix d’Opéra au Concours de Marmande en 2016. Elle intègre également le CNIPAL durant la saison 2012-13.


En 2008, elle fait ses débuts sur scène avec le rôle de Norina Don Pasquale de Donizetti. Elle poursuit son expérience scénique avec les rôles d’Elvira L’Italienne à Alger de Rossini, Louise Le Nègre des Lumières de Saint-George/Guédé, Prima Donna Viva la Mamma de Donizetti, Carolina Il Matrimonio segreto de Cimarosa, Anna Nabucco de Verdi et La Fée Cendrillon de Massenet. Ses productions suivantes la conduisent au Festival de Saint-Céré, aux Opéras de Massy, Clermont- Ferrand, Fribourg et Lausanne dans les rôles de Donna Anna Don Giovanni et du Prince Caprice Le Voyage dans la Lune d’Offenbach. Puis elle interprète le rôle de la Reine de la Nuit La Flûte Enchantée à Marseille, Budapest et Orléans.


Elle excelle dans le répertoire d’oratorio : le Requiem et l’Exsultate Jubilate de Mozart, le Gloria et le Motet In Furore de Vivaldi, le Messie de Haendel et les Stabat Mater de Pergolèse et de Boccherini. Depuis 2011, elle s’est produite plusieurs fois avec l’ensemble Matheus sous la direction de Jean-Christophe Spinosi : Romilda dans Serse de Haëndel, Requiem de Fauré, IXème Symphonie de Beethoven, Teti dans Le Nozze di Teti e Peleo de Rossini, Adèle dans Le Comte Ory de Rossini et Aminta dans Il Re Pastore de Mozart.


Elle débute la saison 2016-2017 à Londres puis à l’Opéra de Nice pour deux productions de la Flûte Enchantée dans le rôle de la Reine de la Nuit. Viennent ensuite deux prises de rôle : Le Feu, la Princesse et le Rossignol dans L’Enfant et les Sortilèges et Gilda dans Rigoletto avec Opéra Nomade. Elle chante à la Philharmonie de Paris puis à l’Opéra de Clermont-Ferrand le rôle de Konstanze dans une adaptation de L’Enlèvement au Sérail. En juillet 2017, elle est lauréate de la Fondation Royaumont, ce qui lui permet de travailler le rôle de Nanetta dans Falstaff de Verdi avec Jean-Paul Pruna et Georges Lavaudant.


En 2017-2018, elle chante au Grand Théâtre de Compiègne, à la Chaise-Dieu et au Festival d’Aix-en-Provence pour un spectacle autour de la correspondance de Richard Strauss et de Hugo von Hofmannstahl ainsi que le quatuor n°2 de Schoenberg avec le Quatuor Arod. Elle débute aussi dans la Grande Messe en Ut de Mozart à l’église Saint-Louis-en-l’Île à Paris.
Plus récemment, une nouvelle Reine de la Nuit à l’Opéra de Fribourg et ses débuts à L’Opéra National de Lorraine à Nancy dans le rôle de La Fée dans Cendrillon de Massenet. Parmi ses projets, Carmina Burana avec l’Orchestre National de Montpellier.

Les prochains concerts avec Marlène Assayag >

Concert

du 11

Févr.

au 13

Févr.

musique symphonique

Création

jeudi 11 février20h30

> Hirson

vendredi 12 février20h00

> Saint-Quentin

samedi 13 février20h00

> Saint-Just-en-Chaussée

orchestreOrchestre de Picardie

directeur musicalArie van Beek

soprano Marlène Assayag