Paul Gaugler >

Paul Gaugler

ténor

Site Internet

Paul Gaugler se forme au chant lyrique au Conservatoire de Strasbourg, sa ville natale, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il obtient son prix. Il fait par la suite des rencontres
déterminantes avec Rockwell Blake, Christian Tréguier et Ludovic Tézier. Lauréat des concours Vincenzo Bellini et Armel Opera, il fait ses débuts en Duca di Mantova dans Rigoletto (Opéra de Pilsen, Théâtre National de Szeged).
Paul Gaugler découvre sa véritable nature artistique et sa vocalité héroïque avec le metteur en scène André Engel qui lui confie le rôle de Bacchus dans Ariadne auf Naxos à Royaumont. Puis il aborde le rôle de Siegfried dans une adaptation du Ring à l’Opéra de Reims et à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet, Paris. André Engel le choisit à nouveau pour incarner Boris dans Kat’a Kabanova en tournée européenne (Grand Prix du Syndicat Professionnel de la Critique). En 2019, il recréé le rôle-titre Dante de Benjamin Godard, par Mihhail Gerts et Jean-Romain Vesperini à l’Opéra de Saint-Étienne (non-joué depuis sa création à Paris en 1890). Il est ensuite Faust (cover) dans La Damnation de Faust au Festival de Glyndebourne. Puis il chante Pollione dans Norma à l’Opéra national de
Chisinau ; Lenski dans Eugène Onéguine par David Molard-Soriano au Festival de Beauregard ; le rôle-titre Faust de Gounod à l’Opéra de Poznan ; Spakos dans Cléopâtre de Massenet à la Salle Cortot, Paris. En mars 2020, avec un répertoire essentiellement germanique, il se produit en Récital avec le pianiste Jean-Marc Fontana à l’Opéra national de Bordeaux.


Musicien de son temps, il crée également des rôles d’opéra : Victor dans Guru de Maître Laurent Petitgirard à l’Opéra de Szczecin ; Charles/Selim dans Les Sacrifiées de Thierry Pécou par Christian Gangneron en tournée
(Arcal, Opéras de Rouen, Massy, Reims…).
Parmi ses autres rôles, notons Tamino dans Die Zauberflöte au Palais des Festivals de Cannes ; le Faust de Berlioz au Théâtre Impérial de Compiègne ; Don José dans Carmen (Festivals de Saint-Paul-de-Vence, de Cluny, Palais de Yaoundé) ; Hoffmann dans Les Contes d’Hoffmann au Festival Nuits du Mont Rome ; Faust de Gounod à La Seine Musicale, Paris ; Octavio dans L’Europe galante par William Christie (Ambronay, Opéras de Vichy, Besançon, San Sebastián) ; Junger Diener dans Elektra par Paul Daniel et Justin Way ainsi que Ganiet dans Le Démon de Rubinstein par Paul Daniel et Dmitry Bertman à l’Opéra national de Bordeaux et Janik, le héros du Journal d’un Disparu de Janacek, mis en scène par Louise Moaty (tournée Arcal, La POP, Festival d’Île-de-France).


Paul Gaugler, passionné d’enseignement, est régulièrement invité comme jury en conservatoire et en concours comme le Lviv W. Slypak Competition et le Paris Music Competition.


En concert, il a chante le Requiem de Verdi et la 9e Symphonie de Beethoven par David Reiland à l’Opéra de Saint-Etienne ; Threni de Stravinsky par Sylvain Cambreling à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille ; ainsi que de nombreux galas, notamment au Shanghai Symphony Hall…

Les prochains concerts avec Paul Gaugler >

Concert
le 6

Janv.

musique symphonique

Académie des Beaux-Arts

mercredi 6 janvier20h00

> Paris