Cette page requiert que JavaScript soit activé pour fonctionner correctement. / This web page requires JavaScript to be enabled.

JavaScript is an object-oriented computer programming language commonly used to create interactive effects within web browsers.

How to enable JavaScript?

Théotime LANGLOIS DE SWARTE – Orchestre de Picardie
Logo Orchestre de Picardie
Logo Orchestre de Picardie
Agenda

PRÉSENTATION
DE L' ARTISTE

violon

« Des interprétations si particulières que je me sens transformé après les avoir écoutées » [Gramophone] ; « Un étourdissement à tout point de vue » [The Strad] ; et « Envoûtant » [The New Yorker] – telles sont les réactions les plus courantes lorsqu’on rencontre le violoniste Théotime Langlois de Swarte, qui s’impose rapidement comme un violoniste soliste (sur instruments baroques et modernes), un chambriste, un récitaliste et un chef d’orchestre très sollicité.

Cette reconnaissance s’est traduite par des prix importants, dont le « Diapason D’or de l’année 2022 » pour son enregistrement des concertos de Vivaldi, Locatelli et Leclair (harmonia mundi), et le prix « Ambassadeur de l’année 2022 » du Réseau européen de musique ancienne (REMA), ainsi que de multiples autres prix pour ses enregistrements et un article de couverture dans le magazine The Strad en février 2022.

En tant que soliste sur violon baroque et moderne, M. de Swarte joue régulièrement des concertos de tous les maîtres baroques, ainsi que ceux de Haydn et de Mozart. Il s’est produit avec Les Arts Florissants, Le Consort, l’Orchestre de l’Opéra Royal, Holland Baroque, The Australian Brandenburg Orchestra, Les Ombres et l’Orchestre National de Lorraine. Ses engagements l’ont conduit dans des lieux prestigieux tels que la Philharmonie de Paris, le Musikverein de Vienne, l’Elbphilharmonie, la Philharmonie de Berlin, le Walt Disney Hall de Los Angeles et le Centre national d’art de Shanghai. L’année 2023 marque ses débuts au Carnegie Hall, au Wigmore Hall et sa première tournée en Australie.

Théotime Langlois de Swarte a étudié au Conservatoire de Paris dans la classe de Michael Hentz, et est devenu membre régulier des Arts Florissants à l’invitation de William Christie en 2014, alors qu’il était encore étudiant. Il s’est depuis produit en tant que soliste avec l’ensemble, et jouera les « Quatre Saisons » de Vivaldi avec eux lors de tournées nord-américaines au printemps et à l’automne 2025. Il s’est également produit en récital avec William Christie, et a enregistré en 2021 des sonates de Leclair et Senaille (« Generations » chez harmonia mundi).

Cofondateur, avec le claveciniste Justin Taylor, de l’ensemble baroque Le Consort, M. de Swarte a participé à de nombreux enregistrements très applaudis, notamment « Specchio Veneziano », « Opus 1 » et « Royal Handel », tous parus chez Alpha Classics.Le Consort s’est produit dans toute l’Europe, et ses premières tournées nord-américaines en 23/24 incluent Montréal, Boston, Washington, Kansas City, Berkeley, Chicago, St. Paul, Louisville, New Orleans, Vancouver et Ottawa.

Outre William Christie, il collabore fréquemment à des récitals avec le claveciniste Justin Taylor et le luthiste Thomas Dunford, avec qui il a enregistré un album très remarqué intitulé « The Mad Lover ». Un autre enregistrement notable, « A Concert at the Time of Proust », a été réalisé sur le Stradivarius Davidoff récemment restauré au musée de la Philharmonie de Paris. Les prochains enregistrements pour harmonia mundi comprennent deux projets majeurs consacrés à Vivaldi, dont l’un comprendra « Les Quatre Saisons » pour commémorer le 300e anniversaire de la publication de l’œuvre.

Parallèlement à son travail instrumental, M. de Swarte émerge en tant que chef d’orchestre. En 2023, il dirigera à l’Opéra Comique Le Bourgeois gentilhomme de Lully (avec Les Musiciens du Louvre à l’invitation de Marc Minkowski) et Zemire et Azor de Gretry (à l’invitation de Louis Langrée).

Théotime Langlois de Swarte est lauréat de la Fondation Banque Populaire. Il joue sur un violon Jacob Stainer de 1665 prêté par la Fondation Jumpstart et un Allessandro Gagliano de 1700 prêté par l’Association Zylber.

PROCHAINS CONCERTS