Cette page requiert que JavaScript soit activé pour fonctionner correctement. / This web page requires JavaScript to be enabled.

JavaScript is an object-oriented computer programming language commonly used to create interactive effects within web browsers.

How to enable JavaScript?

Orchestre de Douai et Orchestre de Picardie – Orchestre de Picardie
Logo Orchestre de Picardie
Logo Orchestre de Picardie

DISTRIBUTION
DU CONCERT

direction
Orchestre de Picardie
orchestre
Orchestre de Douai
orchestre

DATES
ET LIEUX

dimanche 26 juin 20h30 Lille icone billeterie à cliquer

Auditorium du Nouveau Siècle

17 Place Pierre Mendès France 59800 Lille

03 20 12 82 40

PROGRAMME
DU CONCERT

Serge Prokofiev
Symphonie Classique
Alfredo d'Ambrosio
Concerto pour violon n°2
Igor Stravinski
Le Sacre du printemps

Chef d’œuvre inégalé de concision, d’élégance et d’alacrité orchestrale, la Symphonie classique de Serge Prokofiev (1917) constituera l’ouverture idéale pour ce programme très « début du XXe siècle » qui réunira les musiciens des orchestres de Douai et de Picardie.

Du « beau violon », généreux, romantique…C’est une perle oubliée du répertoire pour l’instrument que fera briller à nouveau Jean-Jacques Kantorow. Compositeur et violoniste italien de renom, installé à Nice, Alfredo d’Ambrosio (1871-1914) avait dédié son second Concerto au grand Jacques Thibaud. L’œuvre fut finalement créée à Paris le 6 avril 1913 par le non moins immense Georges Enesco.

Quelques semaines seulement après la création du Concerto de d’Ambrosio, intervenait, le 21 mai, au Théâtre des Champs-Élysées, celle du Sacre du Printemps d’Igor Stravinski On sait le mémorable scandale qu’avait provoqué le ballet. Le paganisme primitif de l’argument et de la chorégraphie, la rythmique « barbare », l’impitoyable crudité du gigantesque orchestre avaient en effet profondément choqué le public de l’époque.

Devenu très rapidement le symbole même de la modernité pour des générations de mélomanes et de musiciens (dont nombre de jazzmen), ce chef-d’œuvre tellurique a conservé aujourd’hui son immense pouvoir de fascination. Ce qui ne doit pas empêcher d’en souligner la miraculeuse évidence poétique et, peut-être aussi, les résonances extra-musicales, les questions qu’il soulève sur le conflit entre la nature et la civilisation, et qui sont plus que jamais d’actualité.

PARTENAIRES

PHOTOS & VIDÉOS
DU CONCERT