Cette page requiert que JavaScript soit activé pour fonctionner correctement. / This web page requires JavaScript to be enabled.

JavaScript is an object-oriented computer programming language commonly used to create interactive effects within web browsers.

How to enable JavaScript?

Tutti pro – Académie d’orchestre – Orchestre de Picardie
Logo Orchestre de Picardie
Logo Orchestre de Picardie

DISTRIBUTION
DU CONCERT

DATES
ET LIEUX

samedi 11 mars 20h30 Amiens icone billeterie à cliquer

Auditorium Henri Dutilleux

Conservatoire à Rayonnement Régional d'Amiens Métropole 3 Rue Frédéric Petit 80000 Amiens

PROGRAMME
DU CONCERT

Ludwig van Beethoven
Egmont - ouverture
Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano n°4
Franz Schubert
Symphonie n°6 Petite symphonie

Beethoven et Schubert sont cette année au programme de l’Académie d’orchestre avec en soliste Nicolas Royez, qui reçut sa première formation au CRR d’Amiens Métropole.

Si l’on peut regretter que la splendide musique de scène que Beethoven composa en 1810 pour l’Egmont de Goethe ne soit pas plus souvent donnée dans son intégralité, l’immense célébrité de son Ouverture n’en est pas moins justifiée. Tant Il est vrai que cette page représente un génial aboutissement du maître dans le genre du « drame symphonique » à résonances universelles. Parmi ses épisodes les plus inoubliables, on retiendra l’introduction en fa mineur, d’une sombre et terrible expression, ou encore ces extraordinaires figures tournoyantes de la dernière partie, annonçant les « lendemains libérateurs » avec une énergie visionnaire presque inquiétante…

Crée le 22 décembre 1808 à Vienne, le Concerto pour piano n° 4 en sol majeur  de Beethoven est généralement considéré comme le plus novateur des cinq. Chose incroyable : au lieu de l’énergique introduction orchestrale de règle à l’époque, c’est une douce et pensive confidence du piano solo que les auditeurs de la création entendirent tout d’abord…Le Rondo vivace ne sera pas moins audacieux avec sa « fausse » tonalité initiale en do majeur et son esprit symphonique plutôt inhabituel dans un Finale de concerto. Quant à l’Andante con moto en mi mineur, sa manière de faire dialoguer en alternance le soliste et l’orchestre restera, par sa géniale simplicité et sa formidable éloquence comme une des pages les plus extraordinaires de l’histoire de la musique.

« Petite » la Symphonie n° 6 de Schubert ? Cette appellation ne lui a en fait été donnée que par comparaison avec la Symphonie n° 9, l’ultime, « la Grande », dans la même tonalité de do majeur. Pour le reste, le jeune compositeur continuait à tracer son chemin symphonique personnel : une façon bien à lui d’imiter Rossini dans les deux mouvements initiaux, un Scherzo d’ampleur beethovénienne, un Finale apparemment bon enfant mais déjà emporté dans cette « pulsation infinie » qui sera celle de la future Neuvième Symphonie.

PARTENAIRES

PHOTOS & VIDÉOS
DU CONCERT

illustration Vialma

L’Orchestre de Picardie est partenaire de Vialma, le service de streaming français dédié à la musique classique et au jazz !

Vialma vous donne accès à un catalogue inépuisable d’1.5 million de titres de musique classique et de jazz en haute qualité audio, mais pas seulement ! Vidéos de concert en HD et événements en livestream, playlists personnalisées, articles de fond, jeux, podcasts et beaucoup d’autres surprises vous attendent. Vous pourrez aussi suivre notre orchestre sur Vialma et découvrir nos playlists, vidéos et articles