Orchestre de Picardie
Le Compositeur en résidence

Saison 2017/2018    Bernard CAVANNA

Cette saison nous accueillerons en résidence Bernard Cavanna, qui compose son Concerto pour violon et orchestre n°2 d’après Les sept nouvelles de la douleur de Michel Rostain - création mondiale prévue
en novembre 2018.
L’univers musical de Bernard Cavanna est strictement le sien, iconoclaste, éclectique, volontiers provocateur et souvent d’une violence en totale opposition à sa douceur naturelle. Il cultive le contraste mêlant une écriture savante aux résurgences populaires, exploitant le tonal comme le dissonant, opposant le cru à la subtilité
harmonique, et passant d’une fine recherche timbrale à des rudoiements sonores. Créateur autodidacte et inclassable, c’est sur les conseils d’Henri Dutilleux puis avec l’aide de Paul Méfano et de Georges Aperghis que Bernard Cavanna se destine à la composition ; mais son influence principale demeure la musique et la pensée du compositeur roumain Aurèle Stroë. À son répertoire, qui couvre tous les genres, figurent notamment trois concertos composés pour trois de ses instruments de prédilection : le Concerto pour violon (1998-99), le
Shanghai-concerto pour violon et violoncelle (2007) et le Karl Koop Konzert (2008) pour accordéon, créés respectivement par Noëmi Schindler, Emmanuelle Bertrand et Pascal Contet. Bernard Cavanna fut titulaire de la Bourse annuelle de la création (1984), pensionnaire à la Villa Médicis (1985/1986), Prix SACEM de la meilleure création contemporaine (1998), Prix de la Tribune Internationale de l’Unesco en 1999, Victoire de la musique (2000), Grand Prix de la musique de la SACD (2007),le Prix International Arthur Honegger (2013) et
le Grand Prix de la SACEM pour sa musique symphonique (2014).

www.bernard-cavanna.com

2018/2019  Camille PEPIN

Née en 1990, Camille Pépin débute ses études musicales au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Amiens.


Elle intègre le Pôle Supérieur de Paris où elle étudie l’Arrangement avec Thibault Perrine, puis le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où elle obtient cinq premiers prix : Orchestration, Analyse, Harmonie, Contrepoint, et Fugue & Formes. Elle apprend notamment auprès des compositeurs Thierry Escaich,
Guillaume Connesson et Marc-André Dalbavie qui ont particulièrement marqué son parcours musical.


Sa pièce d’orchestre Vajrayana remporte le Prix du Jury et le Coup de Coeur du public au Concours de Composition Île de Créations 2015. Créée à la Philharmonie de Paris par l’Orchestre National d’Île de
France sous la direction de Nicholas Collon, elle fait l’objet d’une émission Alla Breve sur France Musique.


Camille obtient la même année le Grand Prix SACEM Musique Symphonique « jeune compositeur », qui lui est remis par Thierry Escaich lors de la cérémonie des Grands Prix Sacem aux Folies Bergères à Paris.


Durant l'été 2016, le Festival Jeunes Talents à Paris lui commande une oeuvre en hommage à Henri Dutilleux (Sonnets) qui remporte le Prix du Public. Le festival programme également sa pièce Luna écrite tout
spécialement pour l'Ensemble Polygones.


En 2017, Camille est compositrice invitée du Festival Présences Féminines de Toulon qui lui commande deux oeuvres : Chamber Music sur des poèmes de James Joyce (Ensemble Polygones, la mezzo-soprano Fiona Mcgown et le chef d’orchestre Léo Margue) ; et Indra en hommage à Lili Boulanger pour Célia Oneto Bensaïd (piano) et Raphaëlle Moreau (violon).
Elle est en résidence au Festival de l’Académie d’Aix-en-Provence en juillet 2017 pour la création de Lyrae, co-commande du festival et de Pro-quartet pour quatuor à cordes, harpe et percussions (Quartet Gerhard). Camille reçoit le Prix d'Encouragement Musique de l'Académie des Beaux-Arts en novembre 2017.


En 2018, son trio The Road Not Taken sera créé en février lors du Festival Présences de Radio France par les musiciens de l'Orchestre National de France ; sa pièce Snow, Moon & Flowers sera créée en mai au Festival La Grange aux Pianos avec Michel Supéra, Camille Supéra, et Cyril Huvé ; sa pièce d'orchestre La Source d'Yggdrasil sera créée par l'Orchestre Colonne sous la direction de Débora Waldman en juin (Aide à l’écriture d’une oeuvre musicale originale du Ministère de la Culture).


Camille sera en résidence à l’Orchestre de Picardie en 2018 et 2019. Elle travaille actuellement sur un cycle de mélodies pour le Festival Messiaen pour Fiona McGown, Anne Le Bozec et Yan Levionnois et un concerto pour harpe et marimba pour l’Orchestre de l’Opéra de Toulon.
Mettant un point d’honneur à la pratique de l’orchestration et de l’arrangement, Camille collabore sur divers projets en tant qu’orchestratrice. Elle travaille notamment avec l'Orchestre National d'Île de France et Enrique Mazzola sur l'adaptation "Le Petit Barbier" pour choeur d'enfants, représenté à la Philharmonie de Paris en juin 2017.
En 2016 et 2017, elle travaille également en collaboration avec le pianiste Issam Krimi, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, et The Ice Kream sur le projet « Hip-Hop Symphonique » dirigé par Dina
Gilbert pour lequel ils orchestrent des titres de Mc Solaar, BigFlo & Oli, IAM, Youssoupha, Les Sages Poètes de la Rue, Georgio, Gaêl Faye, Oxmo Puccino, Black M et Ärsenik.
Les oeuvres et orchestrations de Camille sont jouées par les ensembles les plus prestigieux (Orchestre National d’Île de France, Orchestre Colonne, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre National de Lyon, Orchestre de l’Opéra de Toulon, Orchestre de Picardie, Célia Oneto Bensaïd et Raphaëlle Moreau, Ensemble
Polygones, Marie-Laure Garnier, Thibault Lepri, Anaëlle Tourret, Michel Supéra, Macha Belooussova, James Campbell, Sabine Meyer, Alliage Quintet etc…) et lors de nombreux festivals (Festival Présences, Festival Jeunes Talents à Paris, Festival de l’Académie d’Aix-en-Provence, Festival Présences Féminines, Festival Messiaen, Festival Jazz à Vienne, Festival de Musique de Chambre de Giverny, Festival La Grange aux Pianos, Festival Europart à Bruxelles etc…)


Camille est lauréate de la Fondation d’Entreprise de la Banque Populaire. Ses oeuvres sont éditées aux éditions Jobert et Durand-Salabert-Eschig.