Cette page requiert que JavaScript soit activé pour fonctionner correctement. / This web page requires JavaScript to be enabled.

JavaScript is an object-oriented computer programming language commonly used to create interactive effects within web browsers.

How to enable JavaScript?

Festival de Saint-Riquier – Orchestre de Picardie
Logo Orchestre de Picardie
Logo Orchestre de Picardie
Agenda

DISTRIBUTION
DU CONCERT

direction

DATES
ET LIEUX

mardi 25 octobre 20h30 Saint-Riquier icone billeterie à cliquer

Abbaye royale

Centre Culturel Départemental de Saint-Riquier 80135 Saint-Riquier

03 60 03 44 77

PROGRAMME
DU CONCERT

Richard Wagner
Siegfried-Idyll
Johann Nepomuk Hummel
Concerto en mi majeur pour trompette et orchestre
Franz Schubert
Symphonie n°8 en si mineur Inachevée

Sorte de « symphonie de chambre » pour quatorze musiciens (mais il est courant d’étoffer le pupitre des cordes), Siegfried Idyll a été donné pour la première fois le jour de Noël 1870 dans la maison des Wagner à Tribschen. Il s’agissait de fêter l’anniversaire de Cosima en présence de quelques amis du couple, parmi lesquels figurait Friedrich Nietzsche.

On imagine sans peine l’émotion de la petite assemblée à entendre les échos héroïques et sylvestres de l’opéra Siegfried mêlés à des comptines et berceuses d’enfant. Adaptant le propos du second volet de la Tétralogie à son histoire personnelle et familiale (le premier fils du couple -prénommé Siegfried- des Wagner était né l’année précédente), le compositeur avait livré une page de mythologie intimiste, d’un incomparable pouvoir d’enchantement.

Brillante étoile de la trompette française, Lucie Renaudin Vary aborde la page la plus célèbre d’un compositeur par ailleurs trop méconnu. Créé en 1803, le Concerto en mi bémol de Johann Nepomuk Hummel (1778-1837) en impose par son écriture soliste brillante, un brin militaire, une orchestration riche, des développements dont l’ampleur peut faire penser aux concertos pour piano de Mozart. On entendra d’ailleurs dans l’Andante une sorte de version pour « trompette chantante » du fameux mouvement lent du KV 467 en do majeur. Cela seul aurait pu assurer le succès du concerto. Mais le bref Finale, insolent de verve populaire, d’autorité sonore pétaradante, est une page véritablement et totalement enthousiasmante

Jamais jouée du vivant de son auteur, La Symphonie n° 8 en si mineur de Schubert, dite  « Inachevée » (et ne comportant que deux mouvements terminés), ne sera créée qu’en 1865, soit quarante ans après la mort du compositeur… Par l’incroyable richesse de ses idées, son contenu dramatique sous-jacent, les échos profonds qu’elle ne manque jamais d’éveiller chez l’auditeur, cette symphonie figure parmi les plus hauts chefs-d’œuvre de la musique. C’est aussi un jalon historique important, préfigurant (notamment dans l’Andante du second mouvement), la fusion de l’univers intime du lied et de la forme symphonique que réalisera plus tard Gustav Mahler.

PARTENAIRES

PHOTOS & VIDÉOS
DU CONCERT

illustration Vialma

L’Orchestre de Picardie est partenaire de Vialma, le service de streaming français dédié à la musique classique et au jazz !

Vialma vous donne accès à un catalogue inépuisable d’1.5 million de titres de musique classique et de jazz en haute qualité audio, mais pas seulement ! Vidéos de concert en HD et événements en livestream, playlists personnalisées, articles de fond, jeux, podcasts et beaucoup d’autres surprises vous attendent. Vous pourrez aussi suivre notre orchestre sur Vialma et découvrir nos playlists, vidéos et articles